Guide du récipiendaire

Note : Dans ce document, le genre masculin est utilisé comme générique, dans le seul but de ne pas alourdir le texte.

Introduction

Félicitation pour l’obtention de votre bourse! La Fondation Lampe vous offre la possibilité d’être en contact avec un mentor, c’est-à-dire une personne qui peut vous aider et vous guider dans la réalisation de vos objectifs de carrière. Le but de ce guide est de vous fournir quelques informations qui vous permettront d’avoir une relation fructueuse et productive avec votre mentor. Nous définissons le mentorat comme un partenariat. Chaque partenaire a un rôle et les deux doivent conjointement s’investir dans la relation.

Ce guide décrit en détail les avantages d’avoir un mentor et les moyens pour créer et maintenir une relation de mentorat réussie. S’il vous plaît, prenez le temps de vous familiariser avec les informations contenues dans ce guide et n’hésitez pas à contacter un membre du comité de mentorat si vous avez des questions. Si ce n’est pas le moment idéal pour vous d’établir une relation de mentorat mais que vous aimeriez accéder à ce service ultérieurement, contactez-nous au moment opportun et nous tenterons de vous jumeler avec un mentor.

Le but et les avantages d’avoir un mentor

Le mentorat vous donne l’occasion d’apprendre de quelqu’un ayant une expérience dans votre domaine d’intérêt. Un mentor est une personne qui peut vous guider et répondre à vos questions en relation avec votre nouveau projet de carrière. C’est aussi quelqu’un avec qui échanger des idées. Cette relation permet à votre mentor de partager ses expériences et ses connaissances acquises au fil de plusieurs années. Le mentor a donc une opportunité d’aider, de manière significative, une personne qui s’engage sur une voie qu’il connaît bien. C’est une façon de donner au suivant!

En étant jumelé avec un mentor, vous franchissez une autre étape importante dans le monde du réseautage, un aspect essentiel de la recherche d’emploi pour toute personne désireuse d’atteindre ses objectifs professionnels.

Autres avantages qui découlent du mentorat :

Pourquoi réseauter?

Saviez-vous que 80-85 % de tous les emplois ne sont pas annoncés publiquement? À titre d’exemple, mettez-vous dans la peau d’un gestionnaire ou d’un cadre qui essaie de combler un poste. Où allez-vous trouver un bon candidat? Avant d’annoncer un poste, la plupart des gens ont tendance à faire appel à leur entourage pour leur recommander quelqu’un d’approprié pour le poste. Vos contacts peuvent également vous aider à trouver des informations sur votre futur secteur d’activité et vous signaler des opportunités que vous n’auriez jamais trouvées sur un site Web ou dans les journaux. Parler avec les gens, c’est rentable! Votre réseau est un groupe de personnes qui sont en relation avec vous et parmi lesquelles circule de l’information qui peut être utile pour vous ou pour d’autres personnes. Votre tâche comme « débutant » en réseautage est de transformer les inconnus en amis. On ne sait jamais qui a le potentiel de nous mettre en relation avec quelqu’un de notre domaine professionnel. Un voisin, un dentiste, un postier, un employé dans un magasin : tout le monde est un lien possible vers le marché caché de l’emploi.

Comme votre mentor est une source d’information plutôt qu’un service de placement, il sera certainement en mesure de vous parler de son secteur d’activité et de vous orienter dans la bonne direction. Nous espérons que votre mentor constituera la première étape de l’expansion de votre réseau.

Évaluez votre cercle de contacts et pensez toujours à l’agrandir. Commencez avec votre mentor et continuez avec les gens que vous rencontrez dans les foires d’emplois et les événements liés à la carrière. Utilisez aussi les réseaux sociaux, le travail, le bénévolat et les stages et activités académiques pour bâtir votre cercle de contacts.

Quoi faire après avoir été jumelé à un mentor :

1- Assurez-vous que votre C.V. est à jour et que vous avez réfléchi à vos intérêts, compétences et objectifs.

2- Renseignez-vous à propos de votre mentor : ses fonctions, son entreprise et son secteur d’activité.

Cela vous aidera à déterminer quels types de questions vous aimeriez lui demander lorsque vous le rencontrerez. Votre mentor appréciera votre initiative, une compétence importante pour le réseautage et la recherche d’emploi. Dans certains cas, il est possible de consulter le C.V. ou la feuille de route de votre mentor; demandez à un membre du comité de mentorat si cette information est disponible.

3- Préparez une liste de questions à poser à votre mentor à l’aide des idées contenues dans ce guide.

Les questions suggérées sont des outils pour vous aider à communiquer avec votre mentor et elles sont organisées sous différents thèmes. Elles peuvent vous aider à structurer vos courriels, conversations en personne et appels téléphoniques. Si vous êtes à court de questions à poser, vous pouvez envoyer un courriel à un membre du comité de mentorat pour obtenir des idées.

4- Établissez un premier contact.

Une fois que vous avez été jumelé, votre mentor sera avisé que vous entrerez en contact avec lui au cours des deux prochaines semaines. Vous recevrez les coordonnées de votre mentor de même que le moyen privilégié pour le contacter. S’il vous plaît respectez les préférences du mentor et communiquez avec lui à la maison ou au travail, soit par courriel ou par téléphone tel qu’identifié. Si vous communiquez avec votre mentor par courriel, veuillez mettre un membre du comité de mentorat en CC pour indiquer à ce dernier que vous avez initié un contact. Vous devriez inclure une courte biographie ou une copie de votre C.V. dans le but de vous présenter et de fournir des informations supplémentaires à propos de votre parcours. Vous pouvez également faire part à votre mentor de vos objectifs de carrière (si vous les connaissez déjà).

5- Planifiez la première rencontre.

Si votre mentor n’est pas disponible pour vous rencontrer en personne, vous pouvez également organiser une rencontre par Skype ou par téléphone. Si vous rencontrez votre mentor en personne, choisissez un endroit public où vous serez à l’aise, par exemple un café ou un endroit sur votre campus. Si vous ne vous sentez pas à l’aise, n’hésitez pas à contacter un membre du comité d’encadrement.

6- Déterminez le nombre et la fréquence des réunions.

Chaque relation aura son propre rythme. Les participants doivent discuter et établir leur propre fréquence de rencontres ou de communications. Nous suggérons au moins trois rencontres à des intervalles de moins de six semaines.

7- Organisez les rencontres.

Vous pouvez utiliser la liste de questions suggérées afin de vous aider à déterminer quels seront les thèmes de vos réunions. Vous pouvez utiliser les rencontres et les conversations téléphoniques avec votre mentor pour faire un suivi de votre démarche et de l’application des conseils qu’il vous a donnés. Ces moments peuvent aussi être utilisés pour échanger de l’information concernant des nouveautés reliées au secteur d’activité de votre mentor et d’évènements à venir.

8- Envoyez une note de remerciement.

La relation entre vous et votre mentor dépendra de votre situation. Vous êtes invités à profiter pleinement de cette belle occasion. Généralement, vous saurez tous les deux quand mettre fin au mentorat. À ce moment, mentionnez-le à un membre du comité de mentorat et remerciez votre mentor pour son temps et ses conseils. N’oubliez pas de prendre en note les coordonnées du mentor pour pouvoir lui envoyer une note de remerciement.

9- Faites un suivi auprès du comité de mentorat.

Le comité de mentorat sera en contact avec vous, mais s’il vous plaît, n’hésitez pas à contacter un membre du comité si vous avez des questions ou des inquiétudes ou tout simplement pour mentionner que tout se passe bien. Nous sommes là pour vous soutenir à travers toutes les étapes de ce processus.

Questions fréquemment posées

1. Que dois-je faire si je ne parviens pas à joindre mon mentor dans les deux premières semaines?

Le jour où nous vous transmettrons les coordonnées de votre mentor, nous enverrons également un courriel à votre mentor contenant votre nom et vos coordonnées. Il s’attendra donc à être contacté. Si vous êtes incapable de joindre le mentor dans les deux premières semaines, veuillez en informer un membre du comité de mentorat.

2. Si les choses ne fonctionnent pas avec mon premier mentor, puis-je demander un autre mentor?

Nous examinerons chaque cas individuellement et ferons de notre mieux pour vous trouver un autre mentor.

3. Qui doit payer pour le café et les repas lors des rencontres avec mon mentor?

Cela dépend de la relation que vous et votre mentor avez développée. Nous vous encourageons à payer moitié-moitié.

4. Puis-je solliciter un emploi d’été ou un emploi à temps plein à mon mentor?

Non, le but du programme de mentorat n’est pas de vous fournir un emploi d’été ou un emploi à temps plein. L’objectif est de vous informer. Le mentor est là pour vous conseiller et vous aider dans vos choix de carrière.

5. Puis-je donner les coordonnées du mentor à un ami car je sais que cela pourrait être utile pour lui aussi?

Malheureusement, vous ne pouvez pas.

6. Que se passe-t-il s’il n’y a pas de mentor dans le domaine que j’ai demandé?

Nous ferons tous les efforts possibles pour recruter un mentor adapté à vos besoins. Si ce n’est pas possible, nous vous jumelerons avec quelqu’un qui présente l’expérience et les intérêts les plus proches de votre choix.

7. Une fois mes études terminées, est-ce que je pourrai être un mentor?

Oui! Les bénévoles sont les bienvenus.

8. Puis-je être jumelé avec deux mentors en même temps?

Non. Chaque étudiant est jumelé avec un mentor seulement. Dans l’éventualité où vous souhaiteriez demander un changement, vous pourriez contacter un membre du comité de mentorat pour savoir si c’est possible.

9. J’ai pris contact avec mon mentor une première fois. Cependant, je n’ai pas pu le rejoindre par la suite. Que dois-je faire?

Dans le cas où vous avez des difficultés à communiquer avec votre mentor, avisez un membre du comité de mentorat et nous ferons tous les efforts possibles pour joindre le mentor en votre nom ou pour vous attribuer un autre mentor.

10. Que dois-je faire si mon mentor agit d’une manière que je considère non professionnelle?

Communiquez immédiatement avec un membre du comité de mentorat.

Suggestions de questions à votre mentor :

Les clés d’une relation de mentorat réussie sont votre enthousiasme, votre préparation et votre capacité à communiquer clairement. Avant de rencontrer votre mentor, pensez au genre de renseignements qui seraient utiles pour vous. Les questions suivantes visent à vous aider à partir du bon pied.

Questions au sujet du cheminement professionnel et de la formation de votre mentor :

Questions à propos du poste et des responsabilités actuelles du mentor :

Questions au sujet des conditions de travail :

Questions reliées à votre situation actuelle et à vos obectifs pour l’avenir :

Membres du comité de mentorat de la Fondation Lampe :

Esther Barnett : [email protected]

Joanne Craig : [email protected]

Wendy Durrant : [email protected]

Carol Mooney : [email protected]

Le programme de mentorat de la Fondation Lampe est basé sur celui du Service de planification de carrière de McGill, et ce document est inspiré d’un des leurs. Nos remerciements à Heather McTavish, coordonnatrice du Programme de mentorat à l’Université McGill.

10.02.2013